Céramique de construction
Les architectes profitent de la période Art Nouveau  pour montrer leur savoir-faire:l’invention d’une céramique imperméable et résistant aux intempéries leur permettait de décorer les façades des maisons au moyen de carreaux et de panneaux constitués de carreaux.
L’usine excellait également dans cette technique et peut être considérée parmi les meilleurs producteurs de l’époque. On a retrouvé un catalogue  datant de 1902, reprenant  un riche assortiment  de carreaux  petits et grands ainsi qu’une série d’ornements architecturaux. On produisait également des briques émaillées en grand nombre.
Les produits de l’usine étaient très prisés. Pour preuve les nombreux panneaux et frises recensés sur les façades des villes les plus importantes de Belgique, lors de la préparation de l’exposition “Ravissant” en 2005.
Comme la poterie décorative, les carreaux décorés perdent également leur intérêt lors de l’arrivée de l’Art Déco.
L’invention d’un système modulaire pour l’habillage des installations sanitaires par A. Gatz (directeur commercial de l’usine) offrit à l'usine des perspectives pour l’avenir. Dans beaucoup de bâtiments, de mines, casernes et usines, les installations sanitaires furent habillées de carreaux venant d' Hasselt.
Ci-dessus un joli panneau de carreaux avec  motif tulipe.
Ce panneau se trouve sur une façade à Hasselt et montre un motif perpétuel de lis. L’ensemble est encadré de briques émaillées de Hasselt.
Quelques exemples de carreaux pressés et de « technique cloisonnée »
Un exemple de carreaux pressés décorés avec le motif continu pavot”
Vers Construction p.2
Construction p.2.
Genièvre.
Décorative.
Un exemple du motif Art Nouveau « tulipe » sur un carreau hasseltois
Démarrage.
Présentation.
Histoire.
Décorative.
Construction.
Genièvre.
Publications.
Info & Liens.